Échanges internationaux

Charlotte Rondard en résidence
au Québec

Depuis 2005, 20% des artistes accueillis dans le cadre de la BHN étaient des artistes étrangers. D’abord avec le Maroc et la Belgique, une série d’échanges tournant autour d’expositions communes ont été mises en place.

En 2010 et en 2011, la BHN été présente à la Foire d’art de Casablanca au Maroc.

En 2012 avec le projet  LYBR, une délégation chinoise et coréenne d’institutions s’est rendue à Lyon afin de nouer des relations culturelles entre les pays, au travers de tables rondes et d’expositions. Un livre en chinois a d’ailleurs été édité à la suite de ce voyage : « 20 artistes Hors Normes » par Shanghai University Press.

Lors de la 5BHN en 2013, 3 artistes québécois ont été sélectionnés pour venir exposer leurs oeuvres : Anick Langelier, Jacinthe Loranger et Martine Birobent. Cette dernière a d’ailleurs été accueillie la même année en résidence pour 2 mois à l’atelier Beauvisage – BHN. Cet échange avec le Canada a été reconduit en 2015, où 3 nouvelles artistes issues de « La galerie des nanas » au Québec ont été présentées sur la 6BHN.

En 2016, 3 artistes de la BHN sont partis en résidence au Québec, en emportant avec eux les œuvres de plusieurs artistes français afin de les exposer lors de la 1ère Micro BHN.

Patryk Chwastek, un artiste polonais, est également venu en résidence en septembre et octobre 2015 pour créer une installation musicale qui a été placée à la Chapelle de la Buissière lors de la 6BHN. Il a en plus mené des ateliers de création nommés « Crée ton animal totem », où les participants étaient amenés à retrouver leur naïveté oubliée en fabriquant des marionnettes. L’artiste interroge à travers son travail les émotions du public en le détachant des contraintes habituelles de conception.

2018 a été une année riche pour la BHN car elle pu organiser coup sur coup deux nouvelles MicroBHN, l’une en Belgique et l’autre aux Pays-Bas.
« L’Art Brut : un art tel quel » s’est tenue au foyer socio-culturel d’Antoing en Belgique, sur invitation de Noëlla Malingreau (référente culturelle au Centre Régional de soins Psychiatriques Les Marronniers de Tournai). De nombreuses sculptures ont été présentées lors d’une exposition, accompagnée d’une projection de films, d’ateliers et d’une conférence autour de l’art brut par Bruno Gérard.

Une autre MicroBHN a été organisée sur invitation de la Biennale d’Art Brut d’Hengelo. Cette biennale rassemble les œuvres de quelques 150 artistes venus des quatre coins du monde, présentant des handicaps, le tout accompagné d’une riche programmation, où le Hazmeijer à Hengelo devient le centre névralgique de l’art brut en Europe pendant 10 jours. Toutes les œuvres ont été soigneusement sélectionnées dans des musées, des instituts et des collections en Hollande ou à l’étranger, dans le but de présenter des expositions de grande qualité. Des visites guidées, des conférences, des forums de discussion, des ateliers et bien d’autres, sont organisés autour de ces expositions pour permettre aux visiteurs de s’immerger dans le travail des artistes et de réfléchir autour du sujet de l’inclusion.

Installation sonore de Patryk Chwastek

La BHN et la Chine

Dans le cadre de nos différents échanges avec les artistes et institutions chinoises, 3 artistes chinois ont tenu une résidence d’artistes à Lyon dans le mois qui précédait la 6BHN. Ils exposèrent leurs œuvres à l’université Lumière Lyon 2 et l’un d’eux, Han Tao présenta deux films : « Cicatrice » réalisé pour la 6BHN (2015) et un second qui reçu le 1er prix du festival du film expérimental de Hambourg (2015). Des tables rondes avec les étudiants en cinéma de l’université Lyon 2 ont également été organisées.

L’échange s’est poursuivi avec une délégation de 4 artistes de la BHN qui s’est rendue en juin 2016 en Chine, pour participer à une résidence, des ateliers, des œuvres-rencontres, des tables rondes, mais aussi pour organiser la 2ème édition de la Micro BHN, où 150 œuvres d’artistes français ont été exposées dans différents lieux à Pékin, Nanjing et Shanghai.

Des vidéos du voyage en Chine ont été réalisées ici.

Un catalogue a été édité et est disponible en téléchargement ici.

La lien avec la Chine reste toujours fort car une délégation de la BHN s’est de nouveau rendu sur place en décembre 2018 pour l’organisation de la première Biennale Hors Normes de Shanghai. Cette exposition s’est tenue au Centre d’Art DuoYunXuan, à l’initiative de ZHANG Tianzhi et de LI Shan. 210 oeuvres issues de 49 artistes étaient présentés, dont un grand nombre français. Les artistes BHN présents ont également pu présenter des créations réalisées pendant un temps de résidence dans les jours précédents l’exposition. Une grande table ronde intitulée « Le futur de l’Art Hors Normes en Chine » a également été organisée, avec la participation de critiques d’art, journalistes, artistes, directeurs de structures culturelles, professeurs,…

Les échanges privilégiés avec les partenaires présents en Chine reprendront dès la fin de la crise sanitaire, qui a malheureusement bloqué plusieurs projets de résidences qui devaient être organisés en 2019 et 2020.