Une « œuvre-rencontre » est l’idée d’un partage simple, d’une possible rencontre à travers la création. En chacun de nous sommeille un créateur, son expression singulière est riche. Qu’une œuvre d’un artiste connu avoisine celle d’un enfant ou d’un peintre amateur… Que chacun ait une place, afin de créer une œuvre collective cohérente.


Œuvre-Rencontre
« Accroche-toi » – 8BHN

previous arrow
next arrow

Travail à partir de cintres à vêtements.

Œuvre-Rencontre
« Photo du jour d’avant et du jour d’après » – 8BHN

previous arrow
next arrow

Faites parvenir ou venez réaliser à la bibliothèque du 7ème Jean Macé deux photographies : une du jour d’avant et l’autre du jour d’après.

Œuvre-Rencontre
« Jeu des 12 familles : Je pour tous » – 7BHN


Le but est de réaliser des silhouettes, des totems, des manches à air,… des membres de votre famille réelle ou imaginaire et de votre « Je ».

Œuvre-Rencontre
« Idéal Palace » – 6BHN

ideal-palace-6bhn

Le but de ce projet était de faire réfléchir les participants,
afin de créer autour de son monde intérieur à partir
de l’objet « fenêtre », symbolisant le passage d’un monde à l’autre.

Le musée d’hier -8BHN

previous arrow
next arrow

Travail à partir d’objets quotidiens usagés transformés plastiquement d’une manière personnelle, pour servir le jour d’après.

Le jour d’avant/le jour d’après – 8BHN

Projet inter-établissements. L’idée est d’obtenir par un système d’échange, de transmission d’œuvres en cours et/ou à achever, une oeuvre finale à trois mains.

Œuvre-Rencontre
« Une carte postale d’ici pour là-bas » – 8BHN

previous arrow
next arrow

Du jour d’après, adressez à un proche, réel ou imaginaire, resté au pays d’hier, lointain ou très présent, une ou plusieurs cartes postales

Œuvre-Rencontre
« Signalétic et Toc » – 5BHN

signaletic-et-toc-5bhn

Les participants ont créé des panneaux de signalisation imaginaires
et décalés, qui ont été exposés sur les Quais du Rhône,
au Musée des Moulages, à l’Université Lyon 3,…

Œuvre-Rencontre
« Le Grand Pavois » – 4BHN

hjg
Dans la marine, « pavoiser » signifie recouvrir de pavillons les bastingages des bateaux de guerre. Dans cette idée, les participants ont inscrit des messages et créé des oeuvres sur des tissus, qui ont été ensuite rassemblés et installés sous la forme d’une installation géante sur la Piscine du Rhône.