La 7BHN

Comme les éditions précédentes, la 7BHN fédère artistes et citoyens autour d’enjeux artistiques et sociaux. Elle se veut avant tout médiatrice pour permettre au plus grand nombre de découvrir, de voir et d’échanger sur l’art en général. Dans sa volonté de favoriser l’accès à l’art à tous, la 7BHN fait le choix de la gratuité des entrées à ses expositions, conférences et débats. Du grand public aux populations les plus éloignées, le public de la BHN est de plus en plus diversifié.

Il en va de même pour les artistes présents; classés bruts, singuliers, en marge, autodidactes ou sortant des Écoles des Beaux-arts, n‘appartenant qu’à eux-mêmes, ils font la 7BHN. Leur point commun réside dans la spontanéité et l’authenticité.

Pour 2017, la 7BHN se construit autour d’une thématique commune :
« L’étang moderne »

Depuis la première édition, il fut difficile de définir la BHN car elle s’enrichit de nombreux courants artistiques. Pareille à l’eau d’un étang, elle est composée de petites impuretés, de sédiments, d’histoire, de mouvements et de ruptures,… et qui donnent vie à cet ensemble que sera la Modernité.

Elle sera elle-même décomposée en 3 fils rouges :
MOuvement : machines, mouvements artistiques
————DERanger : qui dérange par son interrogation, en rupture
NE pas : qui traite de l’interdit——————————-

Cette nouvelle BHN sera divisée en deux temps :

○ Désirs BHN : du 29 septembre au 8 octobre 2017
Nous retrouverons les 10 jours BHN et plus, composés d’expositions scénographiées sur des périodes longues, dans de nombreux lieux à Lyon et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

○ Désordres BHN : les 29, 30 septembre et 1er octobre 2017
Se déroulera sur trois jours un moment convivial avec des expositions et des animations, dans le quartier de la Guillotière à Lyon, avec pour but de favoriser les rencontres entre les artistes présents et le public, et de proposer une immersion dans l’art.

Pour sa septième édition, la Biennale Hors Normes plongera dans l’Étang Moderne, à la recherche des chimères qui le peuplent. Créatures fantastiques malfaisantes dans la mythologie grecque, symboles de la tentation et des désirs irréalisables dans l’art médiéval, ces figures emblématiques de l’hybridité sont au cœur des représentations du monde actuel. Brouillant à l’heure de la globalisation les frontières entre le proche et le lointain, le réel et le virtuel, le biologique et le machinique, les technologies les plus pointues, Internet ou l’arsenal high-tech de la guerre de demain, ne sont-elles pas des figures chimériques ? Et les figures de l’altérité ne nous rappellent-elles pas que nous sommes finalement tous la chimère monstrueuse de l’autre et de soi-même, attirante et repoussante à la fois ?
Deux temps forts rythmeront cette édition :

♦ La chapelle de l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu présentera une rétrospective de l’œuvre d’Alain Bourbonnais et les objets de sa collection d’art hors-les-normes. Prêté par La Fabuloserie de Dicy-sur-Yonne, cet ensemble rappelle les affinités que tisse depuis plus de douze années la BHN avec l’art brut et ses apparentés.

♦ « L’art génétique » de l’artiste contemporain chinois Li Shan, créateur de Chimères biologiques, sera lui aussi mis en avant. Son travail utilise la manipulation génétique à des fins esthétiques et prospectives. L’exposition sera accompagnée par une table-ronde ainsi qu’une masterclass à l’université Lyon III – Jean Moulin.

Autour de ce noyau dur, plus d’une quarantaine d’événements (expositions, performances, spectacles vivants, projections, conférences, colloque sur l’art brut 2.0, rencontres…) résonneront en écho. A Lyon (universités Lyon 2, Lyon 3, MAPRAA, Centre Berthelot, cinéma Comœdia, bibliothèques municipales, mairies d’arrondissement, MJC, galeries d’art, hôpitaux…), dans la Métropole (Rilleux-la-Pape, Saint-Priest, Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, Décines, Bron, Tassin-la-Demi-Lune) et dans la Région (Bourg-en-Bresse, Grenoble, Valence, Condrieu, Hauterives). Ce sont des artistes du monde entier qui participeront, venus de France, de Chine, d’Australie, des Pays-Bas, de Belgique, du Canada…
Autant de chimères découvertes ou dévoilées par les images, les mots et les corps susciteront l’étonnement et l’interrogation pour célébrer l’altérité et la rencontre dans le bouillonnement fécond de l’Étang Moderne !